dimanche 16 avril 2017

CHALON-sur-Saône



Musée Denon 


(département : Saône-et-Loire)

Chalon-sur-Saône est la ville natale de Dominique Vivant Denon (1745-1825). Le musée porte ce nom en hommage à Dominique Vivant Denon, dessinateur, graveur, écrivain, diplomate, et administrateur, considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l’histoire de l’art et de l'égyptologie. Napoléon Bonaparte, Premier Consul, le nomme directeur général du Muséum central des arts qui deviendra le musée Napoléon. (futur musée du Louvre)

Visite le jeudi 13 avril 2017

Dans le hall d’entrée
Pierre Cartellier (1757-1831) : Vivant Denon. Plâtre original.
La version en bronze orne le tombeau de D. Vivant Denon au cimetière du Père-Lachaise.

Salle 1
Leandro da Ponte, dit Bassano (1557-1622) : Vue de Venise. Et détail montrant le Bucentaure.

Max Claudet (1840-93) : L’Enfant à la Coquille (1871)

Luca Giordano (1634-1705) : Le Retour de Perséphone (c. 1660-65). Accompagnée des 4 saisons

Corrado Giaquinto (1703-65) : La Glorification de la sainte Croix, ou La sainte Vierge présente Ste Hélène et Constantin à la Trinité.

2 toiles anonymes : Vues de Chalon-sur-Saône
Etienne Raffort (1802-80) : Vue de la Route de Lyon (1843)

Etienne Raffort : Venise, la Salute (1865)

Giacinto Dano (1731-1804) : La Vérité et la Noblesse. Esquisse pour un plafond.

Jacques Happ (1948-2015) : La Dame de la Saône (1980). Bronze.

Un travail de récolement a permis de mettre en valeur plusieurs œuvres :

Etienne Raffort : Alger, vue de la Porte Bab-Azoun (1834)

Pierre Alexandre de Bar (1821-1908) : Moquée du sultan Amrou au vieux Caire (1856)

Pierre-Charles Bridan () : Portrait en pied de Napoléon 1er « à l’antique ». Dessin

Statue en marbre d’Homme nu (Rome, 1er s.) – acheté par Jules Chevrier à Naples.

Henri-Blaise François Dejussieu (1828-1907) : Cléopâtre et l’Esclave (1863)

Hippolyte Perrin (1831-1909) : Sophocle devant l’Aréopage
Ainsi que des pièces archéologiques égyptiennes.

Pierre Julien (171-1804) : Gladiateur mourant (1778). Plâtre

Salle 2
Attr. à Lucas Auger (1685-1765) : Vénus dans la Forge de Vulcain

Théodore Géricault : Portrait d’un jeune Noir. L’attribution n’est pas certaine.

Anonyme (19e) : L’Enfance de Bacchus. Marbre

Hendrick de Clerck (1570(1630) : La Visite de Minerve chez les Muses (17e)

Robert de Céry (1686-1733) : Adoration des Anges (1727)

Jean Pillement (1728-1802) : 2 Panneaux décoratifs, scènes chinoises

Karel Dujardin (1626-78) : L’Aumône du Voyageur

Jan Davidsz de Heem (1600-74) : Nature morte avec Ciboire, Chope en grès, Fruits et Crabes (1647)

Jan Davidsz de Heem : Nature morte aux fruits

Jan van Staveren (1625-68) : Benedicite

Anonyme, entourage de Jan Lievens : Vieille Fileuse au Chat (c. 1630 - à gauche)

Lambert Doomer (1624-1700) : Charlatan (1668)

Hans Bollongier (1600-45) : Vase de Fleurs (1640)


Salle 3

Joseph Chinard : Vase décoratif en marbre (1813 - à gauche)

Cornelisz Saftleven (1607-81) : Scène de Sorcellerie (c. 1630)

Ec. italienne (17e) : La Charité romaine

Ec. française (17-18e) : Allégorie. Jeune enfant nu, endormi sur un crâne (à gauche)
Bernardo Strozzi (1581-1644) : Vierge à la Bouillie (au centre)

Reyer Jacobsz van Blommdael (17e) : Phryné devant ses Juges

Franc Lamy (1855-1919) : Pâquerette (1888)
Edouard Krug (1829-1901) : Vague du matin (1888)

Jérôme Cartellier (1813-92) : Jupiter et Sémélé (1877)

Dans la cage d'escalier
Etienne Raffort : Vue d’Istanbul

Etienne Raffort : Vue de Chalon-sur-Saône


D’autres œuvres non présentées :
Ec. Bourguignonne (vers 1500) : Retable de St Blaise.
Belin de Fontenay () : Fleurs dans un vase.
Parrocel () : Combat de Cavalerie.
Jacques Courtois, dit le Bourguignon () : Combat de Cavalerie.
Luca Giordano (1634-1705) : Le Triomphe d’Amphitrite.
Louis de Caulery () : Jardin d’Amour.
Jan van Mierevelt () : Elisabeth d’Angleterre, reine de Bohême (1622)
Abraham Storck () : Port de mer.
Huchtenberg () : Bataille contre les Turcs.
Charlet () : La Retraite de Russie.
Jules Dupré – Thomas Couture – Antonin Richard -
Edouard Vuillard () : Les Enfants devant le château des Clayes (c. 1935)


Salles – belle collection d’archéologie préhistorique et gallo-romaine bien présentée
Sculpture gallo-romaine : Lion terrassant un Gladiateur

lundi 5 décembre 2016

AMILLY - Centre d'Art



Les Tanneries
Centre d’art contemporain – 234 rue des Ponts
(département : Loiret)

Visite des « Tanneries », le samedi 12 novembre 2016

Le projet de création du Centre d’art contemporain « Les Tanneries » a été amorcé en 2002 par la ville d’Amilly, avec l’achat d’une friche industrielle située à 1 km du bourg. Il s’inscrit dans la perspective de développement d’une politique culturelle initiée depuis 1997 à échelle locale et visant un rayonnement régional et national. 

La ville d'Amilly a démarré les travaux d'aménagement de la friche fin 2013, une fois obtenus les soutiens du FEDER (Fonds européen de développement régional) et du CPER (contrat de plan Etat- Région). Ils sont venus cofinancer le projet de création d’un Centre d’art contemporain porté par la DRAC et la région Centre-Val de Loire, la ville d'Amilly et l'Agglomération Montargoise. La participation de la Fondation Total a permis la restauration et la mise en valeur du site industriel des « Tanneries » dans le cadre de son partenariat avec la Fondation du patrimoine. 

En accordant une place primordiale à la mise en place de résidences de création, il se présente comme un lieu d'émergence de formes artistiques représentatives de la création contemporaine la plus actuelle. Il poursuit l'identité du site construite depuis 2007 sur les friches des « Tanneries ». 

Au premier étage
Dans la verrière
Elisabeth Ballet : Smoking et Brillantine (201)
Olivier Vadrot : Circo minimo (2012) (au fond)

Dans les salles
Vera Molnar (Budapest) : Carré dévoyé (2000) (à gauche)
François Morellet : Color N°1-200 décimales (1998) (à droite)

Salvatore Emblema : sans titre 1974 – 1973

Salvatore Emblema : sans titre 2005. 3,20 x 1,40 m.

Janos Ber : Sans titre 1989-1987-1993

Nicolas Chardon : Scenario 22A - F – B -08A (2013)

Bruno Rousselot : C N°81 (2002)
-X N°69 (2013)

Vera Molnar : Quatre-quarts (à gauche) – A la recherche de Paul Klee. 2 versions (1970)

Claire Chénier : CCXXX (2013) – CCIII (2015) – CCXCII (2014)
Kees Visser (Pays-Bas) : Maquette 4 éléments (2011)

Ana Eva Bergman (Norvège) : N°17 (1976) Nunatak II

Ana Eva Bergman : N°13 (1960) Le Tombeau de Théodoric

Ana Eva Bergman : N°14 (1956) Le Grand Nord - et N°18 (1976) Montagne rouge

Vera Molnar : La Grande Ste Victoire (2001)

Herbert Hamak (Allemagne) : 2013 – 2005 (5 pièces)

Maude Maris : Horus – Loge – 3 figures (2016)

Donald Judd : Chairs (1991)

Lena Hamuat et Zoé Meyer (Berlin-Zurich) : Ensemble
Adrien Couvrat : Lyre (2014). 2 pièces
Eva Taulois – Bernard Aubertin


Au rez-de-chaussée
Christian Bonnefoi : Provenant (1982-83)

Erik Ditman : L’Ours (2001). Fonte de fer

Claude Viallat : 2016-023 (2016). 407 x 206 cm

Claude Viallat : 2012-259 (2012 – à gauche)
-2015-018 (2015 – à droite)

Erik Ditman : Le Frère de Dieu (2002). Bronze, H. 313 cm

François Rouan : Trotteuse X, diptyque (2011-13)

Erik Ditman : Paysage normand. Bronze
François Rouan : Mauve, rose et vert (1969-70). A l’arrière-plan

Christian Bonnefoi : Bi-Face I (2013). Acrylique sur Trévira
Christian Bonnefoi : Bi-Face II (2013). Acrylique sur Trévira
Christian Bonnefoi : Bi-Face III (2014). Acrylique sur Trévira

Jan Voss : Les 2 sculptures de gauche. JF (1993) – JCB (1994).
J-Pierre Pincemin : Les 2 sculptures de droite – à l’extrême droite « L’Eléphant »

J-Pierre Pincemin : Le Champignon
- A l’arrière-plan, La Baleine. Assemblage de bois peint

Jan Voss : Empire des Rêves (2015)

J-Pierre Pincemin : sans titre (1974)

Norman Dilworth : 4x2,5 n°8 (2010). Acier corten - au fond, à gauche
Norman Dilworth : Three cubes (2006) – au centre

Martin Barré : 74-75F (1974-75) – à droite

Martin Barré : 74-75F (1974-75)

Norman Dilworth : 9 Cut Corners (2008). Acier corten

Jan Voss : YM (1993). Sculpture (à gauche)
Jan Voss : Lieu-dit XXII (rouge) (2012)  – (au centre)
Jan Voss : Spots (1994) – (à droite)


Dans le parc
Antoine Dorotte : Una misteriosa Bola (2011)

Nicolas Sanhes : IP 2 (2006)

Philippe Ramette : Funambule (2011). Une tige d'acier ondule de plate-forme en plate-forme, au sommet des piquets verticaux.

Elisabeth Ballet : Lazy Days (2007)
Jennifer Caubet : Shelter (2016)
Pierre Tual : Renouée du Japon (2012)